Quel type de lait choisir pour remplacer le lait maternel

Dans une famille, l’arrivée d’un nouveau-né est toujours une source de bonheur en plus. Mais cela signifie également qu’il y aura plus de travail à faire et plus de précautions à prendre, étant donné la fragilité et la sensibilité du bébé. Ses éléments immunitaires ne sont pas encore fonctionnels dans sa totalité ; ce qui exige un traitement spécifique, surtout en termes d’alimentation. Un nourrisson ne doit, à cet égard, prendre que du lait maternel pour une meilleure croissance et une protection renforcée. C’est ce lait maternel qui lui est adapté en termes d’apports vitaminés et nutritionnels. Cependant, il arrive qu’une mère soit dans l’incapacité d’allaiter son enfant. Les raisons peuvent être multiples, dont les soucis sanitaires de la mère ou du bébé, l’apparition d’une nouvelle grossesse ou encore la reprise du travail. Conséquemment, on est obligé de recourir à des compléments ; mais quel type de lait choisir ? Voici quelques orientations !

Choisir son lait en fonction de ses apports

Inutile de nier, les rayons bébés sont remplis de lait infantile. Eh oui, cela ne facilite pas le choix pour la maman. Comment savoir si c’est le bon ou s’il faut en trouver d’autres ? Il n’y a que les composants qui vous le diront. Déjà, le taux de protéine est une question délicate s’agissant d’un tout petit ; car son excès risque d’entraîner l’obésité de l’enfant. Ce qui élimine directement le lait de vache non préparé. Par ailleurs, celui catégorisé de premier âge et dont l’apport protéiné est en dessous de 15g/litre est éligible. Mais ce n’est pas tout ! La graisse fait également partie des points non négligeables. Plus elle est fine, plus le lait convient au bébé. C’est d’ailleurs pour cela que le lait de brebis en poudre ou en liquide s’avère une bonne alternative. Ce dernier promet un apport calorifique substantiel, avec un taux de graisse moindre. Aussi, le lait de brebis possède une excellente teneur en calcium et en minéraux. Pour plus d’informations, juneo.fr se fera le plaisir de vous aider !

Choisir son lait selon l’âge du bébé

Au début, il est important de savoir que les besoins d’un enfant évoluent avec son âge. Pour un bébé naissant, de 0 à 6 mois par exemple, il est très difficile de trouver le lait infantile, qui lui est adéquat. Sa fragilité est encore à son maximum ; et il n’est pas capable de digérer ni aliments solides ni protéines étrangères. Ainsi, la mère pourrait bien opter pour le lait maternel d’une autre femme, mais il est peu probable d’en trouver. Aussi, il y a ces préparations pour nourrisson, faites à base de lait de vache ou de soya. Veillez quand même à vérifier leurs composants et le taux de protéines qu’ils contiennent avant de le donner à votre bout de choux, sans oublier la mention « lait 1er âge » sur le contenant. À partir de ces six mois, bébé peut enfin manger d’autres aliments. Ce qui veut dire que le taux de lait bébé qu’il va boire va diminuer. De ce fait, le lait de brebis bébé est un choix idéal. Ce produit est plus généreux en calcium, vitaminé, fer et en protéines. Même consommé à une faible quantité, il permettra à votre bébé de disposer de tous les apports nécessaires.

Opter pour un lait bio

Depuis quelque temps, le lait bébé bio est proposé sur le marché. Mais est-ce vraiment convenable pour un nouveau-né ? Il est à souligner qu’un lait bio est issu d’un animal élevé suivant des règles précises en agriculture biologique, et que la préparation du lait ne nécessite non plus aucune particule chimique. Alors, il faut dire qu’un lait bio répond aux besoins d’un nourrisson. S’agissant particulièrement du lait de brebis bio, il est conseillé pour sa forte valeur nutritive, assurant une alimentation équilibrée au bébé ; mais aussi pour sa forte teneur en magnésium et calcium, qui sont des composants complètement naturels.