Le vin bio est il meilleur pour la santé ?

vin bio

Publié le : 30 août 20226 mins de lecture

D’après de nombreuses études effectuées sur l’impact du vin sur la santé, les conclusions convergent sur le fait que ce breuvage comporte quelques bienfaits. Du moins, c’est la consommation en quantité raisonnable de vin qui pourrait faire du bien. Mais la question de l’environnement étant de plus en plus récurrente, de nombreux consommateurs se tournent vers la version bio du vin. Le vin biologique est-il meilleur pour la santé ?

Le label biologique, principale différence entre le vin biologique et le vin conventionnel

L’élément principal qui différencie ces deux qualités de vins est le label biologique. Le vin bio est un breuvage dont la culture et la vinification ont respecté la charte de production bio. Autrement dit, le vin biologique n’intègre que des intrants organiques et des produits phytosanitaires dans sa fabrication.

Cela implique que le vin communément consommé peut avoir été produit avec des raisins traités à base de produits chimiques. Le mal de tête que les consommateurs pourraient ressentir après la consommation de quelques verres de vin provient des sulfites utilisés en excès.

Certaines productions de vins nécessitent en effet des ajustements chimiques afin d’être commercialisables. Il s’agit notamment des vins dits de rendement, obtenus avec de grandes quantités de raisins de moyenne qualité.

Attention ! Il est important de préciser que tous les vins conventionnels ne sont pas bourrés de produits néfastes. Mais faire le choix du bio, c’est être sûr de ne pas consommer de produits chimiques.

Engrais et pesticides, présents dans la viticulture biologique

Les procédés de fabrication du vin biologique sont plus stricts que ceux du vin commun. Cela ne signifie pas qu’ils sont exempts de l’usage de pesticides, de sulfites ou d’engrais. Il serait d’ailleurs difficile de se passer de ces éléments.

Si l’objectif est de consommer un verre de vin produit sans usage d’intrants, il existe les vins dits radicaux. Il s’agit particulièrement des vins sans aucun intrant ni sulfite admis (S.A.I.N.S) et des vins en biodynamie. Il existe d’ailleurs plusieurs types de vins biologiques. Les plus connus sont :

  • Le vin biologique classique.
  • Le vin biodynamique.
  • Le vin naturel.
  • Le vin sans aucun intrant ni sulfite.

En fait, à la différence des vins conventionnels, les intrants autorisés pour la production de vins biologiques sont d’origine biologique. Le côté chimique est inexistant en matière de vin biologique. La quantité de sulfite admise dans la production est, elle aussi, limitée.

Une explosion de saveurs plus prononcée chez le vin biologique

L’autre avantage que comporte le vin biologique, ce sont sans doute les saveurs bien prononcées qui s’en dégagent. D’ailleurs, les vins biologiques reviennent souvent en tête de classement des concours de dégustation. La raison est toute simple.

Le goût d’un vin, pour les connaisseurs, raconte son histoire et retrace son parcours. Sa saveur est donc directement liée à la qualité de la vigne dont il provient. Les vins biologiques sont produits sans additifs et sans produits chimiques. C’est de ce fait l’expression même de la nature et du territoire qui se concentre dans le verre de vin. En matière de saveur, le vin biologique est ainsi le plus approprié pour vous.

En théorie, il n’est pas impossible que certains producteurs biologiques aient recours aux intrants chimiques lors de la vinification. Le cahier de charges des produits biologiques ne s’applique qu’à la culture. Mais dans la pratique, la plupart suivent le processus naturel jusqu’au bout. Ils veillent à choisir des produits naturels. Ils évitent aussi la chaptalisation, un processus qui consiste à rajouter du sucre dans le moût du raisin avant sa fermentation.

Les saveurs sont ainsi conservées, pour le plus grand bonheur du palais des consommateurs. Forcément, moins de produits et de transformations chimiques entraînent une baisse du risque de détérioration de la santé. Mais le vin bio ôte-t-il tout risque de maladies ?

Moins dangereux, certes, mais à consommer avec modération

De nombreuses études scientifiques tentent d’établir une différence de risques entre le vin conventionnel et celui biologique. Bien que les phases de recherche ne soient pas totalement terminées, des évidences ont vu le jour.

A priori, le vin biologique est moins cancérigène que le vin conventionnel. Cela s’explique par l’absence de produits chimiques dans le bon biologique. S’agissant des effets secondaires dus à la consommation, le mal de tête qui survient souvent après la prise de vin conventionnel est réduit. Les sulfites responsables de ces migraines passagères sont en quantité réduite dans le vin biologique.

Par ailleurs, dans une vision plus large, les vins biologiques participent à la protection de l’environnement. Étant produits en respect des exigences de l’agriculture saine et durable, ils participent au respect de la faune et de la flore dans leurs régions de fabrication.

La qualité du vin biologique est d’ailleurs la principale raison de sa cherté, puisque le procédé de fabrication est plus lent. Il est beaucoup plus difficile de produire de grandes crues de vins biologiques.

Le vin biologique comporte de nombreux avantages pour les consommateurs. Il a l’avantage d’être plus sain et moins dangereux. Il est toutefois plus avisé de se limiter à un verre de vin par jour, pour éviter toute déconvenue.


Plan du site